La Thaïlande 2016

La Thaïlande est entourée par le Laos, le Cambodge, la Malaisie et la Birmanie (Myanmar). On distingue parmi les couleurs du drapeau le rouge, symbolisant la nation, le bleu la monarchie et le blanc le bouddhisme. Le roi actuel Bhumibol Adulyadej, Rama IX, est le plus ancien souverain régnant du monde. Des plages de sable blanc aux montagnes des Parcs Nationaux, la Thaïlande est devenue la première destination des touristes dans l'Asie du Sud-Est.

 

Les régions au nord de Bangkok sont la région de Chiang Mai, le Triangle d'Or, la Plaine Centrale (le Nord et le Sud), le Plateau de Khorat et la vallée du Mékong. Au Sud, on trouve la région de Pattaya, la côte nord de la mer d'Andaman, et à l'ouest du golf de Thaïlande la région de Bangkok à Surat Thani puis la frontière malaisienne.

Les activités de plein air

Vous découvrez les sports tels que la planche à voile, le windsurf, la voile, la plongée sous-marine, le ski nautique, la pêche au gros, le golf, le vélo, le saut à l'élastique, l'équitation, l'escalade, sorties en ULM ou en montgolfière, parachute ascensionnel ...

 

Le Trekking est le meilleur moyen pour visiter les nombreux parcs naturels avec le canoë, le rafting et la balade à dos d'éléphant. Des randos dans la jungle permettront de visiter des grottes les plus inaccessibles. En plus de la nature tropicale, ce sont les villages tribaux qui attirent les randonneurs (rencontre possible avec les femmes girafes dans la Plaine Nord).

Un peu de connaissances basiques...

Sinon allez directement à la page Bangkok!

Les divertissements: mélange entre tradition et culture étrangère

Les grandes manifestations culturelles

La danse et le théâtre traditionnels comme les représentations de khon ou de lakhon ne s'adressent plus qu'aux touristes. Exemple: danses traditionnelles peuvent animer les diners ou représentation de spectacles d'art dramatique.

 

Le Ramakien aurait pris forme après l'occupation d'Angkor par les Thaïs au XVe siècle. Vaste épopée sacrée relatant des aventures de Rama, parangon de vertu et roi idéal, opposé au démon Tosakan, personnage tragique d'une grande dignité. Source d'inspiration de la peinture et du théâtre classique, le Ramakien influence la culture du pays. La galerie du Ramakien au Wat Phra Kaeo retrace la totalité du Ramakien sur ses murs.

 

Les concerts, les expositions, le théâtre moderne, les discothèques, les bars, les cabarets et la musique populaire sont un véritable contraste. D'ailleurs, le cinéma thaïs connaît un nouveau souffle car il est considéré comme l'un des plus créatifs de l'Asie du Sud. Le festival du cinéma 'International Film Festival" a lieu à Bangkok au mois de juillet.

 

Les célébrations religieuses

Le calendrier thaïs est rempli de fêtes nationales et locales.

 

Les manifestations sportives

Combats de muay thai (boxe thaïe) et le Krabi-Krabong (sport impliquant des armes comme épée, massue..) et le Takraw (avec un ballon en rotin) sont des sports traditionnels. Mais ils adorent aussi le foot, le rugby et le snooker.

 

La méditation

Pour comprendre la culture thaïlandaise, la méditation permet de gérer son stress imposé par le monde moderne.

Pour cela, il faut adhérer aux principes fondamentaux du bouddhisme: s'habiller en blanc, ne pas manger l'après midi, se lever avant l'aube, diviser la journée en sessions de méditation, s'abstenir de toute forme de divertissement comme regarder la télé, lire et écouter de la musique. Ne pas bavarder ni utiliser les téléphones mobiles ... bref un long parcourt pour nous les Européens !!

 

Au moins 90 % de la population thaïlandaise pratique le bouddhisme theravâda. Méditer sur la nature de l’existence est une des différentes voies à suivre pour arriver un jour à l'illumination comme le Bouddha. La plupart des garçons adolescents vont durant quelques mois dans un monastère.

 

L'histoire de Bouddha

Le prince Siddhartha Gautama est né au VIe siècle av J-C en Inde. Il renonce à ses richesses pour partir en quête de la vérité. Après avoir atteint l'illumination, il enseigna la voie menant à la cessation de la douleur.

 

Principes de base du Bouddhisme

L'existence humaine est une suite de réincarnations marquées par la dukkha, l'insatisfaction causée par le désir. Durant chaque vie, les actes accomplis (tolérance et non-violence) influencent la vie suivante; le concept karma, symbolisé par la "roue de la loi" que l'on voit sur le drapeau thaïlandais. Le but ultime est d'échapper aux renaissances en atteignant le nirvana, l'extinction de tout désir. Morale, méditation et sagesse sont maîtres-mots pour l'atteindre.

Tous les moines doivent posséder une carte validée par l’État afin d'éviter les escroqueries. En effet, ils sont les seuls à avoir des "privilèges" (place dans les bus et le métro, dons de nourriture...) dont certains hommes profitaient !

Les Thaïs peuvent acheter de nombreuses statuettes de  Bouddha ainsi que des décorations dans les rues qu'ils donneront aux Wat en guise d'offrandes.

Possibilité d'apprendre le massage thaïlandais traditionnel (mélange de yoga, de réflexologie et d'acupression). Mais en ce qui nous concerne, cela ne fait pas parti de notre programme! Nous avons préféré le tester!!!

On trouve au Wat Pho les tableaux dictant les mélanges d'herboristerie ainsi que les tables gravées des points énergétiques utilisées pour soigner les maux par les massages. En effet, Wat Pho abrite une école de médecine traditionnelle dont fait partie son célèbre institut de massage.

Les maisons traditionnelles

Généralement, elles sont élevées sur pilotis pour se protéger des crues et, avec leurs toits à fortes pentes, des violentes pluies tropicales. Construites en bois, bambous et de feuilles séchées. Toute la famille dort au centre de la pièce centrale, considéré comme le siège  des esprits des ancêtres.

 

Maisons du Nord avec ces murs inclinés vers l'intérieur en bas afin  de renforcer la solidité de la charpente.

 

Maisons de la Plaine Centrale

Une grande air ouverte est commune à plusieurs habitations. Certaines ont des balcons couverts sur les côtés, d'autres des murs à panneaux de bois.

Maisons sur l'eau

Les klong du Bangkok jadis portaient de nombreuses habitations et boutiques flottantes. On vit encore sur les rivières dans la Plaine Centrale. Parfois amarrées à des poteaux ou bien simplement reposées sur des radeaux, elles peuvent s'élever en période de crue. Le plancher est souple pour bouger avec l'eau et le toit est en chaume.

Maisons royales

Mélange d'architecture des temples et des habitations thaïes avec les influences occidentales. Le teck est le principal matériaux de construction leur donnant cette couleur rouge.

Maisons des esprits

Avant toute nouvelle construction, une maison des esprits doit être élevée sur un pilier, sans recevoir impérativement l'ombre du bâtiment principal. Des offrandes des fleurs, d'encens et de nourriture doivent avoir lieu quotidiennement.

Découverte de la cuisine thaïlandaise

Les thaïs aiment manger 6 à 7 fois par jour ! Comme ils disent "Si tu as faim, mange !" J’adhère à 200% à cette philosophie !!

On retrouve dans les restaurants ou sur les stands de plats préparés toutes les saveurs : salé sucré, pimenté, âcre et acidulé. Bon marché et délicieux ! Plusieurs méthodes de cuisson : friture, grill, eau bouillante. La Chine et l'Inde ont eu une grande influence (les currys et les plats sautés au wok "stir fry". Les préparations sont très variées et la présentation est une véritable beauté! Fiez-vous au nombre de clients pour le choix du stand et indiquez du doigt les mets désirés. Demandez aussi d'y goûter : qu'est ce que c'est (nee arai na ?), plat pimenté (phed mai ?) ou plat doux (mai ao phet na ?).

 

Ils mangent avec une fourchette dans la main gauche et une cuillère dans la main droite. La fourchette ne sert qu'à pousser les aliments dans la cuillère, la porter à la bouche est très impoli.

Exceptions: les plats de nouille se mangent avec les baguettes et la cuillère et, le riz gluant khao niaw avec les doigts. Gérer vos habitudes, ouille ouille ouille ... Ah oui ! Ne remplissez pas vos assettes à ras bord, préférez vous resservir plusieurs fois pour ne pas les choque r...

Des cours de cuisine sont dispensés dans des écoles à Bangkok et dans le nord du pays permettant d'apprendre à sculpter des fruits et des légumes entre autres. Nous avons eu le droit à notre propre cour privé ! Il s'en suit la dégustation de vos propres créations culinaires !

Le repas de base

Une soupe, un curry un stir fry (mélange de viande et de légumes sautés au wok) et une salade épicée, le tout accompagné de quelques légumes supplémentaires servis à part avec un grand bol de riz. Pas d'ordre déterminé, le riz permet d'adoucir la salade et la soupe en même temps !

 

Dans la cuisine thaïs, rarement sont utilisés les produits laitiers.

Les herbes aromatiques et épices: le galanga (tubercule proche du gingembre), la citronnelle, les feuilles de citron vert, le basilique, la coriandre, le curcuma, le gingembre et le tamarin.

Les sauces: sauce de poisson (nam pla), mélangée avec piments, ail, citron donnant le condiment nam pla phrik, sauce épaisse très pimentée (nam phrik num).

 

Les en-cas

Bami mu daeng: pâtes aux œufs et porc rouge

Kai ping: œufs au charbon de bois

Kai yang: poulet au charbon de bois

Khanom beuang: crêpes fourrées sucrées

Khanom khrok: gâteau de coco

Khao tom mud: riz gluant en feuille de bananier

Kluay ping: bananes au charbon de bois

Po pia tod: rouleaux de printemps frits

Sai krok: saucisses de bœuf ou porc

 

Ci-contre: Look chin ping: boulettes de viande pimentées.

Pancake coco
Pancake coco

Les plats de nouilles

Sen yai: nouilles de riz larges

Sen lek: nouilles de riz moyennes

Sen mi: vermicelle

Bami: pâtes aux œufs

Woon sen: vermicelle de soja

Bami nam: pâtes aux œufs en bouillon, légumes et viande ou poisson

Kuaytiaw haeng: nouilles de riz, légumes et viande ou poisson

Kuaytiaw look chin pla: boulettes de poisson et nouilles

Phad thai: nouilles de riz frites avec un mélange de crevette, d’œuf, de tofu et de soja, plat au grand succès.

khao soi : nouilles croquantes dans un bouillon au curry

Les plats de riz

Le riz est à la base de l'alimentation: le riz long grain le plus populaire appelé riz jasmin parfumé (khao hom mali), le riz gluant roulé en boule et trempé dans la sauce (khao niaw), le gruau de riz consommé au petit déjeuner (jok), les nouilles à base de riz (kuaytiaw) de farine et d’œuf (bami) ou de haricots (wun sen) servis sautées ou dans une soupe.


Khao man kai: poulet à la chinoise et riz cuit en bouillon

Khao mok kai: poulet biryani à la thaïe

Khao mu daeng: porc rouge à la chinoise sur un lit de riz parfumé

Khao na ped: canard rôti sur un lit de riz parfumé

Khao phad mu/kung: riz frit et porc ou crevettes

Les soupes

 Jok: porridge (gruau) avec du riz pilé, du porc haché et du gingembre, se prend au petit déjeuner !

Kaeng Lueng Pla: soupe de poisson sucrée et épicée avec des pousses de bambou au tamarin

Khao tom: soupe de riz. Légumes et viandes servis à côté

Tom jeud tao hu: bouillon doux, soja et porc haché

Tom kha kai: poulet, souchet, lait de coco et citronnelle

Tom yam kung: crevettes, champignons, citronnelle, souchet et coriandre.

Les currys

Servis rat khao (sur une assiette de riz) ou dans un bol pour accompagner un plat principal de riz.

Kareng kari kai: poulet et pommes de terre à l'indienne

Kareng khiaw wan: curry vert un peu sucré

Kaeng som: curry aigre et pimenté souvent au poisson

Kaeng phed: curry fort aux piments rouges, à la citronnelle et à la coriandre

Kaeng phanaeng: curry du sud à la noix de coco et au basilic

Kaeng matsaman: curry du sud musulman, poulet, arachides, pommes de terre et lait de coco

Les produits de la mer

Hoi malaeng pu op: moules vertes à la vapeur

Yam thalay: salade de fruit de mer

Hoi thod: huîtres panées sur un lit de soja

Hu chalam: soupe d'aileron de requin

Pla meuk yang: poulpe en tranches rôti

Kung mangkon phao: homard grillé

Pla nung khing: poisson à la vapeur, piment, gingembre et champignons

Pla thod: poisson frit

Pu neung: crabe

 

Spécialités régionales

Kaeng hang le: curry de Chiang Mai, curry de porc légèrement épicé avec des arachides, du  gingembre et de l'ail.

Khao soi: curry de poulet ou de bœuf servi avec des nouilles de blé croquantes, du citron vert et du chou en saumure

Larb ped: canard haché et épicé

Som tam: salade de papaye verte aux arachides de l'Isan, jus de citron vert, crevettes, sauce de poisson et surtout du piment !

 

 

Les desserts

Foy thong: jaunes d’œuf sucrés

Khao niaw mamuang: une mangue fraiche avec du riz gluant au lait de coco. Dessert national.
Kluay buat chi: bananes et lait de coco

Mo Kaeng: flanc aux œufs à la thaïe

Les boissons

Bia : Bière. Les plus populaires sont la Singha et la Chang.

Cha ron: thé au lait concentré

Kafae: café souvent instantané, fort mais sucré ... servi avec du lait. On peut y tremper les churros chinois sont les baton go.

Nam cha: Thé à la chinoise sans lait

Nam kuad: eau en bouteille

 

Les alcools sont plus chers que le repas. Les jus de fruits sont délicieux : smoothies et shakes (litchis, mangues, papayes, melons ...).

Les rizières

La croissance du riz leur apporte richesse, santé et bonheur. Dans certains wat, le bouddha debout avec les mains le long du corps en direction du sol évoque "l'appel de la pluie".

 

Durant la saison des pluies, de juin à octobre, la mousson du sud-ouest souffle de l'océan indien apportant de violentes averses tous les jours. La plaine centrale ainsi inondée, offre des conditions permettant au riz de se développer. Les grains sont au départ semés en pépinières puis les jeunes pousses sont repiquées dans les sols gorgés d'eau à la main.

 

Pendant la saison fraîche, de novembre à mars, le temps est frais et sec (mousson du nord-est venue d'Asie Centrale). Les épis sont prêts à être récoltés à la main ou, pour certaines exploitations, avec des machines. Mais travailler dans les rizières reste très difficile. En effet, sur place, les grains doivent être séparés de la balle par battage afin qu'ils sèchent au soleil.

 

Suit la saison chaude, d'avril à mai, les sols sont asséchés (chaume brûlé).

Découverte de l'architecture religieuse

Les temples khmers en pierre sont relativement complets après restauration. Par contre, les wat des ères de Sukhothai et d'Ayutthaya sont moins bien conservés : les chedi et mondop ont résisté mais les fondations et les piliers des wihan et des bot sont seulement visibles.

 

KHMER (Du IXe au XIIIe siècle)

Ils construisirent dans le nord-est des temples en pierre (prasat) ayant des escaliers ou des ponts ornés de serpents. Le sanctuaire central est composé d'une tour décorée de reliefs illustrant des mythes hindous. L'Empire khmer s'imposa depuis le Cambodge.

 

SUKHOTHAI (Du milieu du XIIIe au XVe siècle)

L'art thaï se développa pour la première fois dans ces cités. Parmi des ruines Khmères, ont été construits des wihan et des bot pour accueillir les statues de Bouddha, eux-même complétés par des chedi en forme de cloche d'inspiration sri lankaise. Dans de nouveaux temples (wat Mahathat), les chedi prennent la forme de bouton de lotus.

 

AYUTTHAYA (Du milieu du XIVe à la fin du XVIIIe siècle)

Décorations élaborées. Peu de bot et de wihan ont survécu au sac birman de 1767.

 

LAN NA (Du milieu du XIIIe au XIVe siècle)

Age d'or.

 

RATTANAKOSIN (De la fin du XVIIIe siècle à aujourd'hui)

Après le sac d'Ayutthaya, les Thaïs tentèrent de recréer leur passé perdu. Les premiers bot et wihan reconstruis dans la nouvelle capitale Bangkok, ressemblent à ceux de l'ancienne cité. Les édifices deviennent de plus en plus imposants et élaborés. Au XIXe siècle, ils introduisent le style occidentale (vitraux, tuiles sur les toits ...). Le style Rattanakosin est aussi appelé le style de Bangkok.